lundi 19 octobre 2015

La nouvelle application des taxis qui va définitivement enterrer Uber

Le conflit entre les taxis traditionnels et la société Uber prend une nouvelle tournure. Les taxis officiels prépareraient en secret une application mobile pour améliorer leur service. Un représentant du syndicat des taximen aurait développé l'application pendant ses heures perdues à attendre en double file devant la Gare du Midi. Concrètement, elle est assez similaire à celle d'Uber mais comporte de nombreuses fonctionnalités supplémentaires qui pourraient faire de l'ombre au géant américain. Comme l'explique son concepteur, les taxis proposeront des services personnalisés. Par exemple, avec l'option « Politesse », l'application permettra de retrouver le chauffeur de taxi le plus proche de vous et qui vous dit « Bonjour ! » quand vous entrez dans le véhicule. Il y aura aussi une option « petite course » pour trouver un taxi disposé à vous transporter à moins de deux kilomètres, moyennant, bien entendu, le paiement d'un supplément en black. A propos du paiement, rien ne change. C'est toujours en liquide mais vous pouvez indiquer dans l'application si vous avez le montant exact ou si le chauffeur devra vous faire faire un grand détour pour aller changer votre billet chez un collègue. Vous pouvez également choisir vos préférences en matière de convivialité, notamment si vous préférez un chauffeur tenant des propos sexistes ou racistes pendant votre trajet. Pour les plus frileux qui aiment se délasser sans stress à l'arrière d'une voiture, l'option « Code de la route » garantit le respect des vitesses réglementaires en ville, avec une tolérance de 20 km/h toutefois. Mais qu'on se rassure, pour ceux qui détestent les piétons et les poussettes pour bébé, la case « conduite agressive » sera cochée par défaut. L'application devrait être lancée d'ici deux semaines et sera disponible en version Apple et Android, pour la modique somme de dix euros à régler en cash à l'arrêt Meiser. Comme le dit notre taximen-informaticien, « il n'y a pas de raison que ce soit gratuit, c'est du travail supplémentaire et il doit être rémunéré décemment. On en a marre du nivellement par le bas ! » Une grande campagne de marketing sera lancée prochainement et son slogan devrait marquer les esprits : « Téléchargez notre application où on vous pète la gueule ! »